Les secrets du bon CTO: recette de Fabrice Bernhard

Fabrice Bernhard (X2002) n’a pas tardé après sa sortie d’école à monter sa start-up Allomatch avec Benoit Charles-Lavauzelle, recontré sur les bancs de l’X. Ce site, qui recense les différents matchs sportifs diffusés dans les bars a atteint 250 000 vues par mois en à peine 2 ans. C’est dans la foulée qu’ils décident de lancer ensemble Théodo, une entreprise qui propose à ses clients de créer leurs sites web. Aujourd’hui, Théodo est l’une des PME françaises les plus prometteuses : elle annonce une croissance supérieure à 50% pour les 3 prochaines années et étend ses compétences au domaine des smartphones ainsi qu’à l’international. Fabrice, CTO de ces deux start-ups, a partagé ses conseils et bons plans lors du Start-Up Café du 8 juin 2015 : en voici quelques-uns.


  • Ingrédient n°1 : SAVOIR CODER !

La plupart des start-ups créées aujourd’hui ont un pendant de programmation important : il est indispensable pour toi d’acquérir de solides connaissances en informatique pour pouvoir suivre le rythme rapide imposé par la concurrence.

Quelques outils, indispensables pour Fabrice :

Un gestionnaire de versions, pour pouvoir travailler à plusieurs. Vous saurez qui a modifié le programme, quand, et aurez surtout accès à ses versions antérieures. Il en existe plusieurs, dont les plus connus sont GIT,  Mercurial

(Tuto GIT)

– De la pratique, seul ou à plusieurs, par exemple en effectuant un stage dans une start-up qui a besoin de toi.

  • Ingrédient n°2 : Préserver « l’esprit start-up »

De l’autonomie et des responsabilités pour tous : personne ne travaille mieux qu’en devant répondre de ses actes. Une équipe investie est la clé de la réussite de ta start-up, alors ne cherche pas à gérer tous les détails de chaque projet et apprends à faire confiance à ceux qui en ont la charge.

Une « méthode agile » : il s’agit d’une méthode de management et de conception qui s’affranchit de la complexité du processus de conception classique d’un produit pour se concentrer sur les attentes du client. Partant du fait que la demande n’est pas fixée mais en constante évolution, elle met en oeuvre des processus itératifs d’amélioration de la technologie par la confrontation avec l’expérience. Comment faire ?

∗ Utilise Scrum pour constituer un cadre de travail dans ces conditions (petites équipes polyvalentes, développement et business en lien permanent, itérations de 1 à 4 semaines, « daily scrums » -courtes réunions quotidiennes- et rétrospectives après chaque sprint, « burndown charts »,…)

(Tuto Scrum)

∗ Lis The Lean StartUp d’Eric Ries, indispensable pour tout comprendre de ce mode de fonctionnement qui va à l’encontre du modèle traditionnel (« en V ») de production.

  • Ingrédient n°3 : Former LA meilleure équipe

Des compétences variées sont nécessaires pour que ta start-up décolle. Une équipe constituée uniquement d’ingénieurs, ou uniquement de commerciaux aura bien plus de mal à prendre en compte tous les aspects de la conception et de la mise sur le marché d’un produit. Tu dois donc créer ton réseau de confiance pour te lancer… Comment ?

∗ En participant aux événements entrepreneuriaux autour de toi, et pas seulement dans ton (ancienne ?) école. Pour cela, rendez-vous à la rubrique Agenda de ce site.

∗ En utilisant la petite astuce de Fabrice : à chaque personne que tu rencontreras, tu tu demanderas de te conseiller un contact. Et hop ! La liste s’allonge…

– Une image attractive : du mobilier en bois et des vélos dans le hall ne suffisent pas à attirer les meilleurs chez toi. Il faut que ta start-up soit connue dans le milieu pour la qualité du travail qui y est fait, pour l’ambiance qui y règne… Et pour ça pas de recette. Tu peux diffuser une petite partie de ton travail en opensource comme l’ont fait Etsy (StatSD), faire le buzz chez les initiés comme Netflix avec son ChaosMonkey (finalement disponible en opensource), et bien sûr gagner un concours ne peut pas faire de mal !

Les secrets du bon CTO: recette de Fabrice Bernhard

Laisser un commentaire